Archives du mot-clé Etiquette

Etiqueteuse RHINO 5200 Dymo

Vous croyez rêver en voyant une étiqueteuse avec de nombreuses fonctions, simple d’utilisation, rapide, robuste, et avec un excellent rapport qualité-prix,  n’est ce pas ?

Il est alors temps de vous réveiller !! Car elle existe réellement ! C’est la Dymo Rhino 5200, et elle est faite pour vous ! Vous le professionnel !

 Celle-ci vous permettra de créer instantanément des étiquettes formatées pour tous types de supports. Elle possède un indicateur d’autonomie, ce qui vous permet de travailler en ayant connaissance du niveau de la batterie restante. Vous ne vous ferez plus avoir par la panne.

Comme vous pouvez le constater, il s’agit d’une étiqueteuse de qualité, il est donc logique, qu’elle possède une large bibliothèque de symboles préprogrammés, et vous serez conforme automatiquement avec la norme ANSI/TIA/EIA-606-A. Pratique n’est-ce pas ?

De plus, elle a un grand avantage, un écran large, permettant de visualiser plusieurs étiquettes à la fois !

voir-ce-produit

Etiqueteuse Industrielle Dymo RHINO 6000

On doit l’avouer, étiqueter ses câbles est un véritable gain de temps pour repérer le bon fil à débrancher, et savoir quel fil correspond à quoi.

Mais vous n’en avez pas marre de devoir taper à chaque fois le même mot ? Moi si !

C’est pour ça que j’adore cette étiqueteuse Industrielle Dymo Rhino 6000 ! Elle possède une mémoire de 1MB pour stocker plus de 1000 étiquettes personnalisées. Enfin une étiqueteuse intelligente, fini le temps du simple automate !

Le top du top est que c’est la toute première imprimante Rhino avec une connectivité PC, elle permet le téléchargement d’étiquettes, et bien sur la création d’étiquettes parfaite sur un site.

Par contre, ce n’est pas le tout d’avoir de superbes étiquettes, il faut aussi un étiquetage adéquat !

Vous vous voyez coller une étiquette à votre câble de souris ? Ou à celui de votre connecteur imprimante ? Non ? Ca tombe bien moi non plus !

Ce qui est super avec cette étiqueteuse, c’est qu’elle fait tout, aussi bien les étiquettes drapeaux, que les enveloppements verticaux et horizontaux, les codes barres…

Et évidement ces étiquettes sont adaptables à toutes sortes de câbles.

Ce n’est pas tout, l’étiqueteuse Industrielle Dymo Rhino ne serait géniale si son écran était basic ! Elle possède un grand écran LCD rétro éclairé, pour voir clairement ce qu’on fait, ce qu’on choisi. Et oui je vous le disais tout à l’heure, c’est fini le temps de l’étiqueteuse simpliste, avec le cadran opaque ! Maintenant on  voit ce qu’on fait, n’est-ce pas super la technologie ?

Il y a plusieurs touches pratiques pour sélectionner son activité rapidement.

Plus aucune perte de temps ! Croyez-moi !

 Un conseil, de vous à moi, rangez l’autre dans un tiroir et essayer l’étiqueteuse Industrielle Dymo Rhino 6000, vous l’adopterez !

voir-ce-produit

L’étiqueteuse Dymo manuelle

Au cours de ces derniers mois, j’ai testé les étiqueteuses les plus high-tech, les plus intelligentes, les plus belles du marché mais je dois avouer que j’ai toujours un petit faible pour mon étiqueteuse Dymo manuelle. Cela remonte à ma tendre enfance… un jour j’ai eu une petite étiqueteuse pour Noël. Je ne me rappelle plus si c’était elle aussi une Dymo mais ce dont je me souviens c’est que je passais mon temps à étiqueter tout ce qui me tombait sous la main jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de cartouche à l’intérieur… C’est étrange à quel point c’est entraînant de tourner la molette, d’orthographier les mots, de trouver quel objet étiqueter, d’entendre le « clic » à chaque lettre tapée et de voir l’étiquette s’imprimer…

Quand j’ai emménagé dans mon nouvel appartement (il y a environ 6 mois), j’ai acheté une étiqueteuse Dymo manuelle en me disant qu’elle m’aiderai dans mon emménagement. Mais même avec les meilleures intentions du monde, je l’ai lamentablement oublié dans un tiroir et je viens seulement de m’en rendre compte. Je me sentais bien entendu coupable de l’avoir laissé seule mais surtout peu motivée à m’en servir un vendredi soir… j’ai quand même choisi de profiter de la situation.

J’ai étiqueté mes albums photos, mes boites, mes épices, et même mon mari (oui c’est très mature). Et vous savez quoi ? J’ai adoré le faire. L’étiqueteuse Dymo est incroyablement facile à utiliser, c’est d’ailleurs le plus simple des modèles : il faut juste tourner la molette pour atteindre le chiffre ou le nombre que vous voulez, cliquer puis la regarder sortir en relief sur du papier. Cette petite machine est un excellent investissement si vous avez besoin d’étiqueter quelques affaires dans votre maison mais est encore plus pratique pour les fournitures scolaires de vos enfants par exemple. Enfin, le dernier avantage de cette étiqueteuse est qu’elle ne fontionne pas sur batterie.

  

Kableflags

Admettez-le : quelle galère quand votre ordinateur tombe en panne, quand vous devez le reconfigurer ou encore quand vous devez y brancher votre nouvel achat… parce que chercher quel câble relie quelle machine ou quel composant est tout simplement un cauchemar. Combien de fois avez-vous débranché accidentellement le mauvais fil ? De toute façon, c’est déjà arrivé à tout le monde et même aux meilleurs. Je pense qu’il est grand temps d’étiqueter vos câbles.

Les étiqueteuses sont parfaites pour créer des étiquettes mais si vous avez seulement besoin d’en mettre sur certains câbles, je pense que vous serez intéressé par les Kableflags (qui sont des étiquettes spéciales pour les câbles). Elles ont la forme de petits drapeaux, elles sont flexibles, certaines sont pré-imprimées en vue de diverses utilisations (équipement audio/vidéo, loisir, ordinateur) et d’autres ne le sont pas, ce qui vous permet de créer vos propres étiquettes avec un marqueur indélébile.

Les kableflags se referment sur elles-mêmes ce qui permet de les utiliser plusieurs fois et évite de devoir acheter de la colle pour les fixer. Le PVC les rend souples mais elles résistent à de nombreuses réutilisations sans s’abîmer. Aussi, ces étiquettes se règlent facilement afin de s’adapter facilement aux petits comme aux gros câbles.