Tutorial Fibre Optique - Tests et sécurité


Sécurité

De nombreuses personnes qui installent ou effectuent de la maintenance de réseaux optiques ne prennent pas assez de précautions de sécurité. Ce n'est pas parce que le courant électrique ne circule pas dans les fibres qu'il ne faut pas s'en méfier. Il existe d'ailleurs certains risques d'accidents dans ce domaine.

Il existe trois catégories de protection à connaître et à effectuer lorsqu'on travaille avec des fibres optiques : se protéger les yeux, utiliser de façon sûre les produits chimiques et se protéger des fragments de fibre.

Risques liés aux fibres optiques.

Lorsqu'on travaille avec des fibres optiques, les yeux peuvent être endommagés à cause de la transmission de lumière. En effet, de telles fréquences lumineuses peuvent provoquer une perte d'acuité visuelle ou des tâches sur la rétine.

Les fibres elles-mêmes représentent un risque très sérieux puisque qu'elles sont constituées de petits morceaux de verres. Si possible, utilisez une natte foncée résistante aux produits chimiques qui pourrait recueillir les fragments de fibre qui tombent pendant la manipulation. Ils seraient faciles à repérer et à nettoyer.

Ces résidus de fibre peuvent pénétrer la peau et entraîner de sérieuses irritations. Par ailleurs, les particules de fibres flottant dans l'air peuvent être ingérées et provoquer des dommages internes. Pour cette raison, les ouvriers ne doivent pas manger ou boire dans une zone de manœuvre de fibre optique. De plus de nombreux produits chimiques, dissolvants utilisés dans le nettoyage des fibres et pendant l'épissure peuvent être dangereux.

Règles de sécurité pour la fibre optique.

En travaillant avec des fibres optiques, tous les techniciens et autres personnes entrant dans la zone de travail devraient porter des verres de sureté à boucliers latéraux.

Par ailleurs, à moins que le technicien soit sûr qu'il n'y ait pas de source lumineuse à l'autre extrémité, il ne faut pas regarder directement dans le câble. Un multimètre de source lumineuse peut être utilisé pour s'assurer que la fibre est bien sombre.

Le lieu de travail doit être bien aéré et lumineux. Il faut donc éviter de fumer pendant les manipulations. Et pour éviter d'ingérer les fragments de fibres, il faut éviter de boire et de manger.

Les techniciens doivent porter des tabliers jetables pour protéger leurs vêtements. Après chaque manipulation, ils devraient s'assurer que leurs vêtements n'ont pas été touchés par les particules et pourquoi pas, passer un rouleau adhésif dessus pour en être bien sûr.

Il faut toujours penser à se laver les mains avant de les mettre en contact avec les yeux. Par ailleurs, pensez à bien lire les instructions avant d'utiliser des produits chimiques.

Un récipient jetable pouvant se fermer peut être utilisé pour réceptionner les chutes de fibres. Enfin, pensez à bien jeter les fibres optiques, les produits chimiques et les récipients utilisés dans des containers spéciaux et à nettoyer la zone de manœuvre.

En respectant ces règles de sureté, vous éviterez certains risques.

 

Multimètre de puissance optique pour fibres optiques.

Lorsque vous installez ou terminez des fibres optiques, il faut les tester. Trois choses sont à vérifier : la continuité, la perte optique et la puissance optique. Pour cela, il vous faut un multimètre de puissance optique. Voici un rapide petit guide d'utilisation.

Avant d'utiliser un multimètre de puissance optique.

La toute première chose à faire est de lire le manuel et d'effectuer quelques tests pratiques avant de se rendre sur le lieu de travail. Ensuite, préparez un document (plus fiable que la mémoire) sur lequel vous noterez de quelle façon vous allez installer vos câbles ainsi que les informations et données recueillies lors des tests. A savoir que certains multimètres de puissance optique peuvent garder en mémoire les données, ce qui est extrêmement pratique si vous avez de grands projets.

Prenez des précautions.

IIl est important de suivre les précautions de sécurité pendant lorsque l'on teste des fibres optique avec un multimètre de puissance. Portez des verres de sureté lorsque vous testez des câbles de haute puissance. Dans tous les cas, même si les dispositifs sont de basse puissance, il faut les vérifier.

Utilisation du multimètre.

Le multimètre va mesurer la perte du signal lumineux dans chaque partie du câble. Il faut dans un premier temps attacher le câble au multimètre. Allumez le multimètre et regardez la mesure qu'il affiche. Il faut pouvoir comparer cette mesure à la mesure de votre câble test. La mesure de la puissance est essentielle dans les câblages optiques autant que dans les circuits électriques.

L'utilisation du multimètre peut varier selon ce que vous testez : connecteurs, épissures, fibres multimodes, monomodes… Il est important de comprendre les instructions d'utilisation tout comme les formules de base pour calculer la perte optique.

Les câbles en fibre optique sont un très bon investissement pour les entreprises si elles fonctionnent correctement. Le multimètre est un outil indispensable pour ce type de réseau. Cet outil vous permettra d'assurer que votre fibre optique fonctionne à tout moment.

Le multimètre teste la puissance optique et donne la perte globale de signal dans le câble alors que le réflectomètre peut trouver la connexion défectueuse.

 

Les fibres optiques et le réflectomètre (OTRD).

Se renseigner avant d'utiliser cet instrument est la première chose à effecteur. Pour certains réflectomètres, il faut pouvoir s'entrainer avant de les utiliser alors que pour d'autres il est juste nécessaire de lire les instructions, tout dépend du type de produit que vous utilisez. Pour bien choisir un réflectomètre, il faut évaluer ses besoins avant tout et se renseigner sur 5 points en particulier :

- La plage dynamique (représente la perte optique totale c'est-à-dire la longueur de câble que l'OTRD peut mesurer)

- Zones mortes (représente les zones d'évènements optiques (coupures, épissures…) qui empêchent l'appareil de mesurer correctement la perte optique)

- Résolution d'échantillonnage (détermine la précision de la mesure)

- Possibilité de définir des seuils réussite-échec pendant la mesure

- Traitement des données après la mesure

Choisissez un outil maniable, de qualité et ayant une bonne documentation. L'OTRD est un instrument qui pose problème si on ne l'utilise pas correctement. Une utilisation incorrecte, une mauvaise lecture des données sur le dispositif peut causer de lourdes pertes aux entreprises.

Utiliser un réflectomètre optique.

Un réflectomètre est utilisé pour vérifier la perte optique là où se trouvent des évènements optiques tels que des épissures, coupures, connecteurs ou encore des courbures. Il saura localiser où se trouvent les pertes, souvent engendrées par une mauvaise installation.

Conseils d'utilisation de l'OTRD.

Un réflectomètre mesurera plus correctement des longs réseaux que des courts puisqu'il y aura plus de zones mortes dans ces derniers. Si vous mesurez un réseau court, Il faudra bien s'assurer que votre appareil ait de bonnes spécifications concernant ces zones mortes.

Les mesures du réflectomètre.

Le réflectomètre mesure toute la longueur de la fibre et de ses faisceaux, pas le câble en lui-même. Pour éviter de perdre du temps, nous vous conseillons de bien calculer l'excès de fibre pendant vos manœuvres. Il arrive en effet que le câble soit plus long que la fibre selon les marques.

Grâce au réflectomètre, mesurer la perte optique et la localiser est simple et efficace. Soyez simplement sûr d'être bien renseigné et entraîné pour utiliser correctement votre appareil optique.

 


Catégories d'articles pouvant vous intéresser :